Impôt prélevé à la source, qu'est ce qui va changer ?

J’espère N ça nous laisse aussi 2017 en année blanche, ainsi j’augmenterai mon pourcentage durant cette année pour gagner + et le diminuerait en 2018…

mon voisin a pris un congé parental de 6 mois en 2016, donc vu du fisc ses revenus vont faire :
2015 : 100%
2016 : 50%
2017 : 100%
2018 : 100%

ca va etre un sacré boulot s’ils veulent le redresser, pourtant il n’a rien grugé, il a juste eu un enfant (et n’a pas été macho). C’est quand je lui ai dit “heureusement que tu n’as pas fait cela un an plus tard” qu’il a tilté !

Pas dit que le Fisc fasse du sentiment.
Une méthode possible est de faire déclarer les revenus 2017 et 2018 et faire payer l’impôt le plus élevé des deux.

J’ignore comment seront gérées des situations comme la perte d’emploi en 2018 avec perte de 50% du revenu par exemple. Le Trésor Public saura nous surprendre.

Justement des plus-values sur des fonds de placement achetés en Suisse il y a 20 ans, quand j’habitais en Suisse. La banque a “oublié” de me dire que je ferais mieux de les vendre avant de déménager en France… Maintenant je n’ose plus les vendre par crainte du coup de massue car grosse plus-value sur la valeur et le gain de change. Est-ce que vous êtes sûr que si je les vends en 2017 j’échappe à l’impôt sur la plus-value ???

zéro impot sur la plus value si vous aviez vendu en étant résident suisse…quelle erreur de la part de la banque, a la fois ils n’y connaissent rien en fiscal.

pour les actions mieux vaut les vendre et transferer la somme sur un compte courant classique en suisse, et y attacher un ecarte de credit et dépenser directement. ca marchait jusqu’a y’a 2-3 ans… maintenant avec le secret bancaire levé, c’est un gros risque.

la version légale est de vendre par morceau et rapatrier, l’impot ne portera que sur 35% de la plus value.

en imaginant une tranche marginale a 41%, ca fait

0.35 * (0.41 + 0.155) = 20% grosso modo. vive l’abattement pour détention longue (> 8 ans).

Bonjour,
il semblerait que le gouvernement actuel d ’ Edouard Philippe veuille reporter l ’ introduction de l 'impôt à la source en France sur l ’ année 2019.
.
Motif invoqué : se laisser plus de temps pour bien entamer une réforme relativement complexe.
.
Aussi concernés seraient alors les frontaliers non imposés à la source en Suisse , mais imposés en France, comme ceux de Bâle-Ville et quelques autres cantons ( Bâle campagne, Berne, Jura, Neuchâtel, Soleure, Valais. )
.
travailler-en-suisse.ch / imposition-suisse.html#lieu-paiement-impot

Ils sont pas concernés, le patron Suisse va pas changer son logiciel et collecter les impôts pour Bercy.
Ils resteront en déclaratif comme avant.

Non , il ne s’agit pas de ça…
.
=> bien sûr qu ’ un patron suisse ne va pas collecter les impôts pour Bercy. .
.
mais
.

=> les impôts pourront t’obliger à payer dans la même année , ceci grâce à une évaluation annuelle ou à un forfait , dont le décompte final sera fait en fin de l 'année.

=> Pour un frontalier retraité, ce sera très facile, puisque son forfait est pratiquement constant sur des années…

bien sur que si ils sont concernés, ils vont payer des acomptes pour l’annee en cours, de la meme facon qu’un proprietaire bailleur payera des acomptes sur l’annee en cours pour le revenu que represente le loyer.

la seule raison que le gouvernement a pour reporter est qu’il veut que sa reforme des charges salariales se VOIT sur la feuille de paye (surtout en bas a droite).

donc on reportera a 2019 ou + si affinités. pour moi le plus tard sera le mieux, cela ne sert a rien, et ça devient plus peible a gerer pour les revenus issus de Suisse et les loyers.

3 Likes

Oui, tout à fait…
Comme ce sera pour l 'année charnière, l 'année de la mise en place du système ?
.
On ne va pas payer deux fois ?

Exemple : en 2019 pour l 'année écoulée de 2018 et en même temps les impôts de 2019 dans la même année 2019.

non on ne paye pas deux fois, c’est l’état qui régale et accepte de perdre une année d’impôt (75 milliards).

imaginons que vous gagnez X en 2016, idem en 2017 et idem en 2018, et au 31/12/18 vous décédez (c’est pratique pour les calculs, n’y voyez rien de perso :slight_smile: ).

sans reforme vous aurez payé 3 années d’impôts (disons Y).
Avec la reforme, vous aurez payé 2 années d’impôts.
mais aucune difference de tresorerie courante pour l’etat, le manque a gagner se materialise au fur et a mesure que les gens meurent (vu que l’etat ne meurt pas).

si on veut affiner l’analyse, on peut poser comme base comme majoritairement, les gens passe par la case retraite avant de mourir. donc passe en revenus réduits avant de décéder. le manque a gagner n’est pas aussi brutal, car il se matérialise partiellement l’année de passage en retraite, puis a nouveau partiellement l’année du décès.
Vu que la masse de contribuable va mourir entre aujourd’hui et dans 70 ans environ, ce sera complètement noyé dans le poisson. et personne ne le mentionnera. tout le monde s’en fout c’est de l’argent public.

par contre pour les futurs contribuables (qui qui ne commenceront a payer de l’impôt qu’après la reforme), ils ne provoqueront aucun manque a gagner.

Bonjour,

Mon cas personnel me laisse également songeuse quant à la mise en place du prélèvement à la souce en 2019 …

couple marié
moi salariée sur le canton de Genève avec prélèvement des mes impôts à la source

  • une entreprise individuelle basée sur France qui va être crée en janvier 2019 avec prélèvement à la source
    mon mari sur le canton de Vaud avec déclaration d’impôts sur France ( déclaration commune )

mmmhhhhh… comment vont-ils procèder ?..