CMU : retours d'expérience

vous ĂȘtes Ă  la CMU ? de grĂ© ou de force, peu importe, qu’en pensez-vous ?

Loin de toute critique, l’idĂ©e est d’éclairer les futurs frontaliers qui devront faire un choix (LAMAL/CMU, pour leur dire la rĂ©alitĂ© des choses (adoucie par les pro CMU, exagĂ©rĂ©e par les pro LAMAL).

sur les points suivants :

  • facilitĂ© d’accĂšs aux soins (prĂ©sence de gĂ©nĂ©ralistes / spĂ©cialistes), aussi bien gĂ©ographique que niveau disponibilitĂ© des praticiens Ă  prendre de nouveaux patients
  • refus de soin (boycott de CMUsiens par certains mĂ©decins)
  • la CMU correspond-t-il Ă  ce que vous aviez imaginĂ© ?

à refaire aujourd’hui, re-choisiriez-vous la CMU ?

merci aux pro LAMAL de ne pas enfoncer les clous pour ceux qui regrettent leur affiliation CMU. :wink:

2 Likes

Bonjour jpm,

Tout d’abord, trùs bon topic.

1/ FacilitĂ© d’accĂšs aux soins:
Sur St-Julien en Genevois, les gĂ©nĂ©ralistes n’acceptent plus de nouveaux clients. DĂ©lai d’attente d’environ 5 jours. Si une urgence, la secrĂ©taire conseille les Urgences ou le mĂ©decin de garde (qui peut ĂȘtre Ă  Cruseilles - 15km / avec la pharmacie de garde Ă  Collonges s/s SalĂšve).
SpĂ©cialistes: ils ont fui en Suisse Ă  cause des cotisations sociales sur leurs revenus suisses. Les nouveaux dentistes sont d’origine slave, peut-ĂȘtre bons, mais difficile Ă  savoir car leur francais est faible.
Pédiatre: le plus proche qui prend de nouveaux clients est à Annemasse - clinique privée
HÎpital: les gens sont gentils, mais le délabrement général est évident. Maternité à fuir.

2/ pas vécu de refus de soins à cause de la CMU, mais surfacturation notoire car frontaliers

3/ la CMU n’a jamais Ă©tĂ© claire sur la partie prise en charge en Suisse. La prise en charge se fait via un formulaire non adaptĂ© (soins pendant un sĂ©jour Ă  l’étranger) qui est traitĂ© par des gens non concernĂ©s par le cas frontalier basĂ©s Ă  Rennes.
A priori seuls les frontaliers ont la possibilitĂ© d’ĂȘtre couverts en Suisse, pas les ayants-droits. Trouver un mĂ©decin en Suisse affiliĂ© Ă  la CPAM est impossible.

4/ A l’époque, j’ai choisi la CMU contraint et forcĂ©, sans avoir pu recevoir l’information sur les dĂ©tails de la couverture. J’ai pu en sortir miraculeusement, mais suis toujours sujet Ă  une pĂ©riode de double affiliation.
Je dĂ©conseille fortement la CMU pour son rapport coĂ»t/prestations prohibitif, ainsi que l’inconnue de l’évolution des cotisations.

5/ remboursements: lĂ , c’est le flou artistique. dĂ©lai important, le client n’a pas de copie de la facture et ne peut pas vĂ©rifier ce qui est remboursĂ©, mĂȘme le dĂ©tail du remboursement est flou.
Quand on va Ă  l’hĂŽpital en dĂ©cembre 2015, on reçoit la facture en septembre 2016 (datĂ© de juillet) et la relance 15 jours aprĂšs. Certaines factures ne sont simplement pas arrivĂ©es (problĂšme rĂ©current du centre de tri de St-Julien?)

J’espĂšre avoir rĂ©ussi Ă  ĂȘtre objectif :wink:

1 Like

Merci pour ce retour.

Comment font ils pour surfacturer en CMU ???

en utilisant systĂ©matiquement le bonus enfant en bas Ăąge, ou en orientant la consultation le soir quand le mĂȘme mĂ©decin est de garde, en Ă©tant en zone 2
 ils ont tout un tas de trucs comme ca.

bonjour

pour notre cas, affiliés à la CMU contraints et forcés car ignorance et heureusement, le forum des frontaliers
nous a servi de tremplin pour faire machine arriĂšre.

de ce fait, des devis ont été demandés à helsana (8 jours), mais sans réponse à ce jour.
contactĂ© lamal (8 jours)pour le droit d’option sur geneve, aucune rĂ©ponse Ă  ce jour.

en ce qui concerne les soins sur France, aucun problÚme de notre cÎté. Nous sommes remboursés correctement
par la cpam et directement par la mutuelle. Il faut quand mĂȘme dire que tout autour de geneve, nous avons encore
des bonnes possibilités de se faire soigner, pas de délais anormaux, irm autres etc.
notre medecin ns prends le lendemain apres coup de telephone, il se dĂ©place aussi en cas d’urgence
(ce qui a été le cas pour moi, client depuis + de 10 ans)

mais comme le dit nicolas, les medecins n’acceptent plus de nouveaux clients.

pour le moment je suis en train de comparer les assurances et je ferais le choix des que j’aurai reçu tout çà

je demanderais conseil au forum pour d’autres dĂ©tails un peu plus tard

voila ce que je peux dire aujourd’hui sur la cmu en Ă©tant objectif et sans parti pris

merci jpm pour ce topic

A ce que je sache, les double affiliĂ©s (comme moi) ne soumettent pas leurs soins a la CMU mais Ă  LAMAL. donc normalement, ils n’ont aucun feedback Ă  faire sur cette file.

Sinon cette file va devenir un doublon de « Repasser Ă  LAMAL » 

Ce que je suis curieux de lire ce sont des « CMU seulement » (qu’ils y soient de grĂ© ou de force), et qu’ils nous disent comment ils le vivent en termes de soins, d’accĂšs aux soins, d’évolution de leur cotisations.

depuis l’abandon des assurance privĂ©es, et passage Ă  la CMU avec mutuelle pour une personne 5010 euros/an
assurances pricĂ©es 2425.80 euros/an diffĂ©rence + 2584.20 euros/an Ă  payer Ă  l’etat :rage: :rage:

Dans mon cas, ma compagne est uniquement Ă  la CMU, et comme elle n’est ni francaise, ni habituĂ©e Ă  l’administration francaise, c’est moi qui gĂšre.

Je fais partie des exceptions donc. AffiliĂ© de force fin 2014 (fin de contrat assurance privĂ©e) et double affiliĂ© depuis juin 2015, avec carte vitale reçue environ 1 mois et demi aprĂšs la fin de l’assurance privĂ©e. Je l’ai donc utilisĂ© dĂ©s janvier 2015 et n’ai pas cessĂ© depuis avec en plus une mutuelle complĂ©mentaire. Pas grand chose Ă  en dire, les remboursements sont de l’ordre de 1 Ă  2 mois aprĂšs les soins avec un rĂ©capitulatif trimestriel et sinon information sur le compte ameli. Il vaut mieux choisir un mĂ©decin rĂ©ferrent et faire remplir le formulair adĂ©quat car autrement le remboursement est moindre et celui de la complĂ©mentaire aussi.
Bien entendu les remboursements sont moindres en comparaison avec l’assurance privĂ©e d’antan mais c’est liĂ© Ă  l’évolution des remboursements en gĂ©nĂ©ral. En fonction des revenus cela peut reprĂ©senter un coĂ»t exorbitant (car fonction du salaire y compris celui du conjoint mĂȘme si celui ci est dĂ©jĂ  imposĂ© Ă  la source + les revenus de location + les plus-values de vente d’action + etc. et c’est vouĂ© Ă  augmenter selon le bon vouloir de nos dirigants et des besoins de combler les trous de la sĂ©cu)

et remboursĂ© Ă  70% ou 90% donc necessite de payer en plus une mutuelle complĂ©mentaire
mais c’est cela la solidaritĂ© socialo en France!

Pour les CMU, c’est toujours 70%. , mĂȘme dans les RĂ©gions du droit localđŸ˜„

ha ok, donc encore pire!!!

1 Like

oui en CMU les alsaciens se font carrément saigné ^^
et malgré cela des gens acceptent de payer ? moi je capte pas

syndrome de Stockholm ?

1 Like

Franchement pour les remboursements avec une mutuelle correcte, aucun problÚme, pour les médecins avec
l’assurance privĂ©e on avait dĂ©jĂ  un mĂ©decin, la Lamal n’est pas donnĂ© non plus et il y a la franchise
et la participation donc comparez correctement et consultation gĂ©nĂ©raliste en France le prix n’est
pas du tout le mĂȘme pour des soins identiques,

Juste une question est ce que le généraliste peut refuser un patient domicilié dans sa commune
je ne crois pas,

uniquement pour des soins en Suisse

[quote=“mpa, post:16, topic:2874, full:true”]
Juste une question est ce que le généraliste peut refuser un patient domicilié dans sa commune
[/quote]

bien sur!!! il est libre, c’est pour cela le terme “libĂ©ral”. cette obligation est un mythe.

la seule contrainte pour lui de le soigner est si le patient est en péril.

Les modalitĂ©s de remboursements des soins en France ou en Suisse avec LAMal sont souvent mal compris, faut avouer que c’est pas simple
( Le LAMal ayant simultanĂ©ment une carte d’assurance Suisse et une carte vitale Française ).

J’essaye donc d’expliquer :neutral_face:

Avec LAMal, franchise et participation ne concerne que les soins en Suisse.( Ă  rĂ©server donc aux problĂšmes graves ou urgents, quand les soins en France sont impossibles ou avec trop d’attente ou pas remboursĂ©s ). Comme en gĂ©nĂ©ral, on fait dentaire et optique en France ( les canons de la mode Ă©tant diffĂ©rents), on ne prends pas de mutuelle en Suisse.

Pour les soins en France, c’est sans franchise ni participation, car c’est remboursements avec carte vitale base sĂ©curitĂ© sociale Ă  70%. (90% dans la zone Alsace Lorraine, qui eux paieront donc Ă©galement moins pour leur mutuelle ).

Cette stratĂ©gie de soins concerne la majoritĂ© des frontaliers, Ă©videmment il y aura des exceptions suivant vos besoins et l’offre mĂ©dicale, ou la zone linguistique , garder Ă  l’esprit que c’est une solution modulable, on peut choisir de s’offrir en sus une mutuelle en Suisse si on en a le besoin. C’est vous qui payez et dĂ©cidez et non la SS qui impose ses tarifs ou sa prise en charge ou non.

Bon, jusque-lĂ , c’était encore simple 
 pour un cĂ©libataire sans enfants, un jeune frontalier quoi :sunglasses:

Pour une famille , ça se complique , car on peut mĂ©langer un systĂšme Suisse comparable aux assurances privĂ©es d’avant ( quand tout Ă©tait mieux ) et un systĂšme Français avec ses ayants droits
bien que le terme ayant-droits ait disparu rĂ©cemment, mais pas ses effet ( dans PUMA 2016 ).

Bref, si votre conjoint travaille en France, c’est donc pour lui et les enfants la SS. On profite des avantages des deux systùmes.

Si votre conjoint travaille en Suisse, c’est lui aussi LAMAl et les enfants, ( cotisation moindre pour les enfants) mais votre conjoint peut choisir de faire CMU avec les enfants en ayant-droits ( suivant ses convictions ou son salaire , on ne veut fñcher personne ).

Si votre conjoint ne travaille pas, bon prince, offrez lui LAMal, ( et aux enfants ) ou faites les deux CMU ou encore vous LAMal et lui SS en déclarant une petite activité.

Évidemment, dans le grand tourbillon de la vie, les situations peuvent changer, faites donc un choix avisĂ©. :innocent: ( On comprends mieux l’importance de se battre pour rĂ©tablir le droit d’option en cas de changement de situation familiale
 )

Devant ce long exposĂ©, probablement inexact et incomplet, on comprends que la majoritĂ© fasse CMU pour voir la tĂ©lĂ© tranquille 
c’était vraiment mieux avant.

1 Like

Bonjour,
Donc si vous l’utilisez, vous acceptez la cmu + urSSaf, c’est bien ça ?
Et si vous ĂȘtes double affiliĂ©, celĂ  veut dire que vous payez aux 2 endroits ???

Aucun problùme, dites vous. On oublie un peu vite qu’avant nous avions un systùme qui convenait à tout le monde et qui fonctionnait !
Avant, c’était 150 euros / mois avec tout remboursĂ©, aujourd’hui, c’est 305 euros avec 90% de remboursement, soit 1’860 euros de cotisations en plus. A la CMU, ce serait bien pire encore :imp:
ConsĂ©quence : la semaine prochaine celĂ  fera exactement 6 mois que les commerces locaux (hormis le boulanger le matin) ne m’ont plus vu dans les commerces.

1 Like