Bâle ou Genève ?

Bonjour à tous,

J’ai un bac +3 en économie et en gestion, ainsi qu’un très bon anglais. Du fait de ma passion de l’aviation, et de la culture du bac+5 en france, j’ai travaillé pendant 1 an et demi comme agent de piste en aéroport, loin d’un niveau bac+3.

Je prévois de me rapprocher de la Suisse pour me permettre d’obtenir des capacités de financement pour mon projet (pilote de ligne), et également me perfectionner en allemand ( swiss fait passer des selections pilote requerant l’allemand).

Donc j’ai plusieurs questions:

-L’Aéroport de Genève propose un emploi d’agent de piste pour l’hiver. Envoyer un CV et LM avec mon adresse en france risque-t-il de me desservir ?

  • Que conseillez-vous entre Bâle et Genève pour l’emploi ? sachant que je suis en train d’apprendre l’allemand, et que je suis bilingue en anglais.

  • Aussi je vois que Genève se trouve assez isolé géographiquement, en tant que frontalier, il m’a l’air un peu plus galère de faire le trajet transfrontalier qu’a Bâle. Pouvez-vous le confirmer ?

  • Une installation à la frontière AVANT de chercher un emploi reste-il le plus simple ?

  • Est-ce que mon Bac +3 va enfin me permettre de trouver un emploi à ma dimension ? ou fais-je devoir continuer à faire des boulots niveau bac et bac - ?

  • L’aéroport de Bâle, qui est binational, recrute-t-il des français sous contrat suisse et donc salaire suisse ?

  • Honnetement, entre Bâle et Genève, au quotidien, que choisiriez-vous ?

Merci en avance pour vos réactions :slight_smile:

Bonjour,

Pour apprendre et maîtriser une langue étrangère, il faut la pratiquer. Au choix, dans l’environnement de résidence, ou sentimentalement (ou les 2!)

Donc, sans hésitations, Zürich!

Merci pour votre réponse, mais je dois rester frontalier, l’allemand n’est pas la priorité première ici

A vous de voir… pourtant il y a un aéroport à Zürich, avec un train qui part de Bâle et arrive directement dans l’aéroport.

Merci pour ces infos :slight_smile:

Avez-vous d’autres infos relatives à mes questions plus haut ?

malheureusement non, je prends l’avion mais ne travaille pas dans ce domaine…

Bonjour,

En principe pas.

Eh puis je vous déconseille fortement de mentir quant à votre identité et votre lieu d’habitation. Car la première chose que l’on va vous demander lors de l’embauche c’est une pièce d’identité et un éventuel permis de séjour (que vous n’avez pas).

Si vous avez menti c’est la porte assurée.

A l’aéroport de Bâle toutes les personnes qui ont des contacts avec les passagers parlent allemand. Un détail qui a sûrement une importance !

C’est toujours plus simple quand on est sur place mais ce n’est pas obligatoire. Enfin, ce n’est plus obligatoire.

Oui.

Merci jpp25

Oui bien sur, je n’aurai jamais menti là-dessus, je me demandais plus si le fait de m’installer directement à la frontière aurait fait une différence flagrante :slight_smile:

L’utilisation de la voiture est recommandé sur la région de Bâle ?

Ben à cette question c’est difficile de répondre, tout dépend de la personne que vous aurez en face.

Certains employeurs n’hésitent pas à aller recruter à l’autre bout de la planète, et d’autres sont plus frileux.

Après c’est aussi une histoire de compétition. Il est clair qu’à profil égal, quelqu’un qui habite St-Louis aura plus de chances que quelqu’un qui habite Brest ou Bayonne pour travailler à l’aéroport de Bâle.

Je vais laisser les Alsaciens vous répondre, ils savent mieux que moi.

Tout ce que je peux vous dire c’est que ça bouche souvent à la douane, mais rarement jusqu’à l’aéroport qui se situe intégralement en France.

donc dans ce cas CLAIREMENT eviter la suisse germanique …

il est preferable d’aller sur geneve

mais ça fait un beau challenge, et ça parait de vivre avec la culture germanique, je veux relever le défi :slight_smile: la langue rentrera au fur et à mesure des mois !

tes chances sont aussi plus faible…
a diplôme/expérience/prétentions salarial égal, une entreprise germanique prendra quelqu’un qui parle allemand…

La Suisse germanophone n’est pas complètement inaccessible à ceux qui ne parlent pas allemand Alain. Après c’est surtout une histoire de confort. Puis à l’aéroport de Bâle quasiment tout le personnel parle aussi français donc j’imagine que cela ne doit pas être bien compliqué de s’en sortir !

Personnellement je te conseillerai plutot l’aéroport de Bâle Mulhouse, qui s’appelle en fait l’EuroAirport
Il est trinational maintenant FR CH DE

Il se développe très bien ces dernières années surtout grâce à EasyJet qui compose une bonne part des destinations.

Le personnel y est trinational. L’ambiance m’y semble plutôt bonne.

Tu peux résider dans la campagne avoisinante dans en France, dans le 68, et venir y bosser sans même prendre l’autoroute et affronter les bouchons! Même en vélo tu y accèdes!

L’aéroport de Bâle, qui est binational, recrute-t-il des français sous contrat suisse et donc salaire suisse ?
Oui

_Honnetement, entre Bâle et Genève, au quotidien, que choisiriez-vous ? _
Bâle

Il y a actuellement 10 offres d’emplois publiées sur leur site:
https://www.euroairport.com/fr/emplois/

Le danger de cet aéroport c’est qu’il est à 100% sur le territoire français. Il y a quelques mois notre beau pays a voulu imposer les taxes françaises à la partie suisse de l’aéroport.

EasyJet parlait alors de s’en aller. Si un jour tout cela se produit l’aéroport ne sera plus que l’ombre de lui-même. Car comme chacun le sait les avalanches de taxes favorisent l’emploi et le développement.

merci beaucoup pour vos réponses ! je vais m’orienter sur Bâle alors ! c’est un beau challenge avec la culture germanique :slight_smile:

Comme c’est en Alsace, tu seras en ZAG : Zone d’Acclimatation au Germanique :slight_smile:

1 Like

presque toutes les entreprises SUISSES qui n’ont pas besoin d’y rester (comprendre ceux qui n’ont pas d’avion) sont partis…

Et vu la valeur foireuse des accord franco-suisse (l’assurance maladie est un ex) ces entreprises n’ont PAS envie de revenir sur le sol francais …

la banque ne vous finance pas ?

". En pratique, pour obtenir un permis de travail frontalier, vous devez tout d’abord résider depuis plus de 6 mois en zone frontalière, avant le dépôt de la demande de permis. Puis l’employeur suisse désirant vous embaucher doit prouver aux autorités suisses qu’il n’a pas trouvé de salarié, suisse ou européen, compétent pour ce poste. Enfin, la demande d’autorisation de travail sera soumise à une commission tripartite, qui examinera les conditions de salaire et de travail qui vous sont proposées. "

Mais en fait je suis totalement bloqué… je ne peux débarquer la semaine prochaine et chercher du travail … je n’aurai pas les fameux 6 mois !

Vous confirmez bien cette situation ??